04/12/2006

Rainbow

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe et le chef de laboratoire à New Hill a transmis immédiatement l’information. UN ETUDIANT INDIEN MET 256 Go SUR UNE FEUILLE DE PAPIER !

Comme une traînée de poudre la nouvelle s’est répandue, jusqu’au bureau de Sam. Dire qu’il fut colère n’est pas exagéré, les chefs de service se souviendront longtemps encore des hurlements de fauve qui émaillèrent la journée.

Vers cinq heures, heure locale, la décision était tombée :

— C’est fini de jouer, maintenant, on épingle le maillon faible et on ramasse le pactole

— Il n’y a pas de certitude quand à la réalité de l’information, Monsieur.

— Je me moque de vos informations tronquées, tous les éléments que nous avons depuis toutes ces années concordent, ce que nous cherchons a bien transité par Elisabethville, le colis a été rapatrié par le gosse à son insu, il a connu les avatars que nous savons et aujourd’hui ce truc est dans un coffre UBS à Lugano. Elle peut nous faire avoir cela, elle va le faire.

— Vous ne pensez pas que nous allons avoir le Mossad sur le dos ? Nous avons constaté qu’elle était surveillée. Vous les connaissez, ils ne laissent pas tomber leurs sympathisants.

— Je m’en fous ! Action immédiate.

— Certainement Monsieur.

 

Sam regarda partir son exécutive manager et reprit, pour la relire, la note d’information :

 

Un étudiant de 24 ans, de l'université technologique indienne Muslim Educational Society Engineering College, vient de mettre au point une technique révolutionnaire pour stocker, sur une simple feuille de papier, d'énormes quantités de 'data': jusqu'256 giga-octets, voire l'équivalent de plus de 450 pleines pages d'informations!

Baptisée Rainbow, cette technologie a été développée par un certain Sainul Abideen.

Elle abandonne le format binaire traditionnel au profit de formes géométriques et colorées afin de stocker des données sur une simple feuille de papier.

Ainsi, une feuille au format 10 x 10 cm permettrait de stocker 45 secondes de vidéo, ou encore 450 pleines pages de texte. En extrapolant, une feuille de papier pourrait stocker jusqu'à 256 Go de données, soit au moins la capacité d'un disque HD-DVD ou Blu-ray.

Plus de zéro ou un, plus de langage binaire, donc, mais des formes géométriques, carré, cercle, hexagone, etc., pour écrire l'information. Et la couleur pour représenter d'autres informations. Pour lire les données imprimées, un simple scanner et un logiciel spécialisé suffisent.

L'abandon du binaire au profit d'autres technologies de représentation de l'information numérique n'est pas nouveau. Les premiers disques holographiques devraient être commercialisés prochainement, ils marquent aussi une rupture dans la méthodologie binaire de représentation de l'information.

La méthode inventée par Sainul Abideen pourrait représenter une véritable révolution, car le papier est certainement le média le plus répandu et autrement moins cher que le polycarbonate qui compose les CD et DVD.

Il restera cependant à adapter les systèmes de lecture au papier. Sainul Abideen travaillerait actuellement à l'adaptation d'un scanner d'une taille suffisamment réduite pour être intégrable dans un ordinateur portable.

Bientôt, on pourra, si la technologie Rainbow parvient à s'imposer, fournir un catalogue ou un livre blanc au dos d'une simple carte de visite…

 

 (à suivre)

05:26 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : informatique |  Facebook |