14/11/2006

La louvière ...

 

Tiens ! Voilà Stella, cela devient une véritable habituée pensa Georgette en l’installant dans le petit salon particulier.

Stella est l’ancienne petite amie de Hubert, elle est aussi l’ancienne petite amie de plusieurs grosses pointures des transporteurs réunis, elle vécut quelques année avec Biota Pascal, le patron de la Corsica Ferries Holding dont plusieurs ramifications mènent peut-être dans les eaux troubles des calanques de Piana mais sutout chez Sneep, chez Dreyfus qui n’est pas le petit capitaine cayennisé que l’on pourrait croire et même chez Duferco doù elle fréquente aujourd’hui assidument Jean Delarue.

Quand je pense, dit-elle qu’il y a une quinzaine d’années l’entreprise Boël de La Louvière était totalement autonome, ne demandait pas un sous aux pouvoirs publics et engageaient des employés, des ouvriers, des ingénieurs, toute une main d’oeuvre qualifiée qui bénéficiait d’une formation de pointe continue. L’Europe tarte à la crème des imbéciles et des corrompu du présent et du futur a imposé des quotas de production, des amendes débouchant immédiatement sur le chômage, la région sinistrée et l’achat aujourd’hui de produits similaires mais de moindre qualité fabriqué à l’Est sans soucis de normes environementales et autres ...
Dans son livre de science-fiction visionnaire, le philosophe Aldoüs Huxley imagina, il y a quatre-vingt ans ce que serait la dictature parfaite : une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, et où les individus seraient génétiquement conditionnés. Un système d'esclavage où, grâce la consommation et au divertissement, les esclaves "auraient l'amour de leur servitude. Le système européen est en train de réaliser le rêve huxlien.

Georgette qui observait comment Mamia posait les rouleaux pensa que Stella devenait philosophe elle-même et se demanda si elle était néanmoins mêlée aus affaires politiciennes qui secouaient la région de Charleroi. Stella vaentureuse avait tout de même épousé le patron d’une solide boîte de réparation et evnte de camions et engins de génie civil.

Henri pensait que Stella était restée une très bellefemme et eut un petit sourire intérieur en pensant à la soirée mémorable qui les avait réuni à Elskilstuna, il y a quelques années. Il l’avait quittée assez précipitamment, en petite tenue, sans s’excuser.

 

(à suivre)

05:57 Écrit par Xian dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe quota |  Facebook |