11/01/2007

Eurafrique

Ceci est un feuilleton quotidien ...

 

 

 

 

— Il faut respecter les croyants qui ne vous demandent rien, déclare Madame Balajo en s’installant dans le fauteuil numéro trois. Tiens, ajoute-t-elle, Georges n’est pas rentré ?

— Henri s’empresse, expliquant que les Tgv ont du retard, les autoroutes des vacances sont encombrées et Volvo va produire à Gand un nouveau 4 x 4 dont chacun sait que voilà le monstre, le dévoreur de couche d’ozone et d’euros, le pollueur. Enfin, c’est ce qu’on dit n’est ce pas, madame Balajo.
Je suis bien aise de vous voir chez nous, vous ai-je présenté mes vœux pour cet an neuf ? Prendre soin de ses cheveux est une expérience très agréable. Le monde de la coiffure a beaucoup évolué n’est ce pas Madame Balajo, vous vous souvenez quand cela se limitait à quelques bigoudis et trois heures sous le casque ! Le bon vieux temps. Et les enfants ? Tout va bien chez vous ?

— Oui, et chez vous Monsieur Henri ? Ah quel plaisir de venir, un vrai moment de détente et bien-être, je crois même que je vais venir plus souvent, tiens, on me dit que le petit salon d’à côté sert des petits gâteaux, du thé, du chocolat, c’est vrai ?

— Bien sûr, Madame Balajo, nous avons remis tout à neuf et vous pouvez allez y attendre votre fauteuil tout autant que venir nous dire bonjour sans pour cela consommer, nous souhaitons que chacun soit ici chez soi, n’est–ce pas. Voici Marinette, je vous laisse entre ses mains expertes ajoute Henri en se dirigeant vers le petit escalier qui monte au bureau comptable. .

— A tout à l’heure

— A tout à l’heure.

Quand je suis entré dans le bureau de Céline, elle ne me demanda rien des moments de Lugano, elle ne posa pas de question, ne fut pas curieuse de Moune.

— Regarde ce que je t’ai déniché dit-elle, me montrant un exemplaire de L'EURAFRIQUE POUR UNE NOUVELLE ECONOMIE EUROPEENNE
Edité par Sorlot en 1942, de René Viard.

Cela me fit plaisir, j’aimais lire comment il y a un peu plus de cinquante ans on pensait que serait l’avenir de L’Europe et de l’Afrique. Peu de gens de l’époque avaient compris l’enjeu formidable socio-économique il y avait là.

Cela ne se fit pas, sans doute à cause de de Gaulle. Par l'intégration, et le fonctionnement de la " loi du nombre " qu'elle aurait instaurée, c'était la France qui aurait été attirée dans l'orbite de l'Afrique. De Gaulle, lui, envisageait une Europe franco-allemande dominée par la France. De Gaulle, avait des idées strictes à propos de l’intégrité du territoire et de ce qu’il fallait faire ou non, il estimait qu'Israël était un peuple conquérant dont il fallait se défier. Il considérait l'ONU comme un Machin. Il était anti-intégrationniste. Curieusement d'ailleurs, la loi du nombre aurait fait basculer la France, puis l'Europe dans l'actuel " Monde arabe " (" Eurafrique du Nord", grosso modo), à longue échéance mais c’est ce qui est en train d’arriver sans que nous en soyons les bénéficiaires...

 

(à suivre)

05:39 Écrit par Xian dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : afrique, europe |  Facebook |

05/09/2006

Message d'Abraham

Mais ici, le Sud ne semble plus avoir d’attrait, en fait, depuis Alger tout le Sud semble vouloir aller vers le Nord. Un Nord qui s’essouffle à inventer une Union Européenne qui n’est riche que de sa diversité et qui n’a pas lu le message d’ Abraham :

“Je vois poindre, dans un futur proche, une crise qui m’inquiète et me fait trembler pour la sécurité de mon pays. Le pouvoir politique est fermement aux mains des grandes entreprises, la corruption sera la méthode d’action politique courante. Le pouvoir financier de ce pays entreprendra de maintenir sa domination en excitant les passions et préjugés du peuple, en l’abrutissant de divertissements pour détourner son regard du fait que la plus grande partie de la richesse est entrain d’être concentrée entre quelques mains privilégiées. Ce jour là, le Pays aura définitivement cessé d’exister.”

05:06 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe |  Facebook |