15/02/2007

Cachez ce sein que je ne saurais voir

 

Si bien entendu, il est plaisant de lire le texte ci-contre, il reste cependant exaspérant et malsain de voir qu’il ne s’agit toujours pas de parler du « fond ».

En effet, à mon sens, le procès à faire est celui des censeurs et les auteurs n’ont aucunement à se justifier devant une justice aléatoire et partisane.

(Xian)

 

Dans le procès qui oppose certaines organisations musulmanes dont la Mosquée de Paris à l'hebdomadaire satirique, un soutien de poids est venu s'ajouter à celui des principaux ténors de la classe politique : le Parquet, représenté par le substitut du procureur de la République Anne de Fontette, qui a estimé que les caricatures publiées par Charlie relevaient de la liberté d'expression et ne s'en prenaient pas à la religion musulmane ou aux musulmans, mais à l'intégrisme.

 

05:27 Écrit par Xian dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : censure |  Facebook |