06/05/2008

Féchô

 

 

Petit passage en transpirant  chez

http://judoka.skynetblogs.be/  ou se trouve une image chaude et où devrait venir demain le lien vers la chronique de mai

06:00 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2008

Ce matin, je prends le café à ...

   

Canton.

(aussi dénommé Guangzou par ceux qui ne parlent pas comme tout le monde)

    Ce week-end j'étais à Canton, pour faire la fête donc, j’en ai gardé quelque mal au crâne, l’alcool chinois est encore plus traître que les autres. De toutes façons, même sans alcool, Canton donne mal à la tête, essayez d’y trouver l’adresse du bar que votre ami Polonais vous a remise lors de votre dernier séjour à Varsovie.Sans compter que des bars, il y en a plus que partout ailleurs, incroyable, il y a plus de 180000 hôtels et autres maisons d’accueil ici... heureusement il y a les taxis et je paye en dollars, sacré vieux dollars que les Européens rejettent comme de la monnaie de singe et qui ici vous donne accès à tous les plaisirs : thé sucré, thé au lait, crevettes grises, crevettes roses ... Le taxi, eux, sont couleur citron encore un peu vert. Leurs chauffeurs veut sans cesse vous montrer la cathédrale du Sacré-cœur, un granit gotique catholique de 1860, fermée en 1946, réouverte après la révolution culturelle, enfin une révolution qui n’a pas simplement fait décapiter ses opposants...  

Vous pouvez aussi aller à Aboudhabi ,Amsterdam, Bâle

et ailleurs par exemple chez trésors de France

06:30 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/03/2008

Gudrun

 

Troisième gauche, au 293 habite Gudrun, c'est la fille d'un (ex)-militaire allemand, elle a un petit ami qui vient squatter régulièrement chez elle, il y laisse un fourbi, un barda, invraisemblable. C'est un de ces collectionneur qui ne semble avoir d'autre passion que ses collections hormis, momentanément, Marcel Modeste, c'est son nom, il ne l'aime pas, il pense que c'est moche de s'appeler Marcel et plus encore Modeste, Modes est son prénom, moi, je trouve que cela lui va, il est un peu effacé, il aime faire des maquettes de bateaux, les collectionner ; les dessiner aussi, de grands bateaux à voiles, très élancés, aériens, des oiseaux, des envols de focs et de perroquets, des rêves de vent, des serments de liberté, de rectitude et d'évidence. Et il est heureux, cela semble parfaitement convenir à Gudrun, quelquefois même, il se met à penser qu'elle aurait pu être un amiral de la Werhmacht, enfin, de leur Navy, oui, la marine quoi. Il la voit bien au volant d'un torpilleur ou quelque chose de ce genre.

Moi pas.

Je la regarde souvent, elle marche nue dans son appartement, fenêtres grandes ouvertes, c'est vrai, cela fait très militaire, discipline spartiate et tout. Elle a le corps souple, la démarche féline, sa féminité ne se remarque pas à son sexe qui est très caché mais par l'ombre de petits seins à peine émergés.

 

D'après les ragots, elle serait secrétaire de direction dans une petite société depuis deux ans. Une de ces amies disait l'autre jour chez la boulangère :

 

- Gudrun a un patron formidable.

 

Je le connais, je ne sais pas s'il est formidable, mais physiquement, il ne gagnerait pas le concours de Monsieur Univers, il se fait un bide, porte cent dix kilos sans chaussures et a le crâne dégarni. C'est vrai que je lui crois un grand sens de l'humour et surtout une propension à s'en foutre de tout, il a annoncé qu'il prenait sa retraite à la fin de l'année.

 

Lui aussi a un air d'ancien militaire, je fantasme sur la légion ou quoi ? Je vois Gudrun et je pense petit ami effacé, mais genre caporal doigt sur la couture du pantalon, tonton ou grand'pa colonel et elle genre Sigourney Weaver qui porterait bien la casquette del la Royale, c'est vrai...

 

C'est fou ce à quoi on pense, quel âge a-t-elle ? Comment vit-elle le temps qui passe ? Elle n'a pas eu l'air inquiète quand le concierge lui a dit qu'on avait trouvé un noyé assassiné dans le deuxième sous-sol des garages. En fait, elle n'a jamais l'air inquiète, sereine, quoi ... Je me demande ce qu'en aurait pensé Boma ?

Tout de même elle doit avoir un cadavre dans le placard, trop quiet (lire kwaïte, de l'anglais quiète), j'ai remarqué qu'une sorte de Colombo la guettait le matin quand elle part, je suis certain que c'est un flic, je les repère tous, au nez, au pif, à l'œil, je les sens, les flics, ils puent.

D'ailleurs, depuis quelque temps, je trouve qu'il y en a un peu trop dans le paysage. Au-dessus de chez Canapé 2000, l'appartement était inoccupé, j'ai constaté que des gaillards de type « j'ai vu le dernier film du FBI » était venu s'y loger, je vois bien qu'ils ont une grosse lunette, je parie même que c'est une Asahi 7500.

(ex CD293 à gauche sur cour - bientôt en pdf !) ( autres extraits et histoires d'Henri : chez Xian )

04:15 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2008

 

 Ce matin, je prends le café à ...  

Bâle (47°33 N 7°36E)

 

  

Ici, ils disent Basel, nous venons de descendre de la Maserati  ....

suite >>>>

  (autres villes et villages)(trésors de France)( chez Xian)

06:45 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2008

L'informatique s'occupe de vous.

Paul Chojecki, scientifique à l'HHI montrera pour la première fois le "iPoint Presenter", un système capable de faire interagir l'Homme et la machine sans le moindre contact. (Lire la suite)

08:15 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2008

Billey du 22 février 2008

 

 

22, les v'là, les gamins puis les malfrats annonçaient dans la ruelle l''arrivée des hirondelles, ces agents de la force publique à bicyclette vêtu d'une capeline noire ou bleue marine, chargés de l'ordre social. L'expression est probablement détaillée et disséquée chez nos amis expressio.fr, un service gratuit de Kelyos, consultant informatique indépendant.

 

Parler toutes les langues du monde entier est certes utile quand on se rend à Zanzibar ou aux maldives mais savoir ce qui se dit chez soi l'est, me semble-t-il, plus encore.

 

Le langage et la fiction, directement inspirée d'une réalité très crue, est donc été pour le trio Charles Lauter, Henri et Xian un espace en soi qui permet de voir évoluer les fantasmes qui hantent l'imaginaire collectif, pénètrent par l'éducation et la culture au tréfonds de nous-mêmes.

Chez les Henri, comme dans les nouvelles et romans que l'on trouve chez http://xianhenri.be/, on espère entendre à un moment donné « la petite voix » qui nous débarrasserait de nos isthmes de Panama et autres racismes, strabismes, snobismes, cubismes, ostracismes, solécismes, belgicismes, anglicismes, gallicismes, bellicismes, catholicismes, classicismes, scepticismes, mysticismes, stoïcismes, exorcismes, fascismes, sadismes, hermaphrodismes, nudismes, déismes, mazdéismes, manichéismes, athéismes, panthéismes, monothéismes, polythéismes, séismes, passéismes, absentéismes, pacifismes, tabagismes, esclavagismes, dirigismes, illogismes, syllogismes, néologismes, machismes, catéchismes, fétichismes, masochismes, sadomasochismes, anarchismes, schismes, gauchismes, psychismes, bouddhismes, graphismes, sophismes, anthropomorphismes, polymorphismes, monolithismes, cannibalismes, verbalismes, nihilismes, oenilismes, mercantilismes, infantilismes, travaillismes, pointillismes, métabolismes, symbolismes, mongolismes, oenolismes, alcoolismes, antialcoolismes, simplismes, somnambulismes, noctambulismes, populismes, botulismes, éthylismes, islamismes, dynamismes, académismes, euphémismes, extrémismes, totémismes, pessimismes, optimismes, réformismes, conformismes, anticonformismes, non-conformismes, urbanismes, mécanismes, républicanismes, anglicanismes, américanismes, volcanismes, paganismes, organismes, micro-organismes, canadianismes, indianismes, parisianismes, messianismes, malthusianismes, impérialismes, anti-impérialismes, matérialismes, présidentialismes, existentialismes, thermalismes, formalismes, finalismes, professionnalismes, sensationnalismes, institutionnalismes, régionalismes, nationalismes, internationalismes, rationalismes, traditionalismes, paternalismes, journalismes, libéralismes, fédéralismes, amoralismes, immoralismes, centralismes, neutralismes, pluralismes, naturalismes, structuralismes, fatalismes, capitalismes, orientalismes, sentimentalismes, dualismes, individualismes, intellectualismes, spiritualismes, loyalismes, royalismes, cyclismes, parallélismes, machiavélismes radicalismes, syndicalismes, cléricalismes, anticléricalismes, vocalismes, vandalismes, féodalismes, idéalismes, réalismes, irréalismes, surréalismes, provincialismes, socialismes, national-socialismes, colonialismes, anticolonialismes, néocolonialismes, , misérabilismes, immobilismes, , , christianismes, germanismes, humanismes, onanismes, luthéranismes, charlatanismes, tétanismes, puritanismes, donjuanismes, hellénismes, oecuménismes, jansénismes, albinismes, machinismes, stalinismes, féminismes, déterminismes, marxisme-léninismes, alpinismes, calvinismes, chauvinismes, révisionnismes, expansionnismes, impressionnismes, expressionnismes, confusionnismes, ségrégationnismes, déviationnismes, isolationnismes, fractionnismes, perfectionnismes, protectionnismes, obstructionnismes, exhibitionnismes, abolitionnismes, abstentionnismes, interventionnismes, évolutionnismes, annexionnismes, laconismes, antagonismes, sionismes, anachronismes, synchronismes, daltonismes, modernismes, communismes, anticommunismes, opportunismes, cynismes, sinapismes, papismes, tropismes, hippismes, barbarismes, grégarismes, gargarismes, charismes, particularismes, fonctionnarismes, sectarismes, végétarismes, monétarismes, égalitarismes, totalitarismes, militarismes, antimilitarismes, utilitarismes, autoritarismes, parlementarismes, antiparlementarismes, volontarismes, maniérismes, carriérismes, ouvriérismes et autres crétinismes.

 

La nouvelle écriture et la société décadente du XXIème siècle vont donc permettre à ses trois gaillard(e)s de constituer une cohérence à leurs personnages, et ce faisant, sans doute de s'interroger sur leur propre complexité, de prendre en compte une spécificité propre, en utilisant ces personnages de fictions comme autant de repoussoirs.

 

Henri Billey.

 

 

© partie intégrante du site http://xianhenri.be/ 2008

 

 

 

 

06:15 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2008

Voulez-vous être le millième ?

Voulez-vous être le millième ?

Vous êtes le 400.000 ème visiteur ? vous passez aujourd'hui, maintenant ... vous avez envie de devenir un personnage dans les aventures de Henri...

Il suffit de venir le dire ici et dès demain vous entrez de plein pied dans un monde qui n'attend que vous ...

06:02 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |