02/02/2011

ça recommence, ça continue, ça n'arrête pas ...

chez nous, chez eux ...

 

Encore une fois … je les ai vus en Indochine, à Prague, à Lumbumbashi … j’ai vécu la guerre d’Algérie et quelques réminiscences où le Che était le Messie des temps nouveaux !

Du neuf encore, le « Mur » de la Honte déjà reconstruit ailleurs et d’autres Tien Am Men se profilent, les empires s'écroulent, les fortunes se défont, les pouvoirs sont renversés ! Les belles histoires qu'on nous racontait des Ardennes Nothomb aux Lucie Aubrac se révèlent ce qu'elles étaient, de la pure idéologie justifiant l'injustifiable de la domination des dominants. Ce n'est pas une raison pour ne plus croire en rien ni pour croire que les frères des uns et des autres vont s’emparer d’un pouvoir et retomber une fois encore dans les mêmes ornières en ne faisant que passer d'une idéologie à une autre, tout aussi aveugle et barbare.

Un temps, il faudrait pouvoir s’asseoir, dettes, marchés, et toute la litanie des « progrès » … Ne peut-on avoir enfin ! une idée claire de l’objectif : le bien pour tous ! Construire un nouveau monde social en fonction des possibilités du moment, des cultures locales et de la configuration historique. Au XXème siècle, les erreurs ont coûté trop cher ! Il n’est pas simple de s’apercevoir que tout le monde joue.

Joue aux bons citoyens, pleins de bons sentiments, embarqués dans la même aventure, se refilant les mêmes contradictions et se cognant aux mêmes problèmes. Pas la peine de frimer, vraiment, de faire croire que l’ »occidental » aurait la science infuse, de jouer au saint, de se poser en modèle, en sage, en maître ! Il est temps de laisser venir l’autodétermination !

 

Des gestionnaires oui, des politicards non !

 

06:39 Écrit par Xian | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |