24/10/2008

Et les piles, alors ?

 

S'il y a un sentiment que notre culture franco-latine et judéo-chrétienne met bien en avant et dont elle use via la publicité et l'effet émotionnel traditionnel afin de nous vendre cinq légumes et fruits par jour avec ou sans bifidus actif et GPS incorporé ou un ressenti apte à transformer l'être humain, qu'invariablement et psychologiquement nous sommes, pour  le différencier de l'animal; une passion capable de nous transcender et de nous pousser à accomplir les choses les plus inimaginables; une ivresse naturelle qui nous porte à la création artistique, à la stimulation de tous nos sens et, d'une manière égale, à l'enrichissement comme à l'appauvrissement de nos capacités de réflexion, c'est notre propension à fictionner amoureusement : ah ! l'Hamour ! Parlez-en à Marius, il nous demandera bien sûr si nous avons du cœur.

C'est sans compter la haine et puis l'économie. Ah ! L'économie: Je love Fortis puis je le hais, je porte mes économies chez Ethias que je sens bien que vais aimer puis haïr aussi.

 

D'Adam, on n'a pas su grand-chose sinon qu'il avait été berné et l'on ne sait toujours pas au juste ce que sont enfer et purgatoire, mais on a bien compris qu'on avait quitté le paradis, les actions en hausse et le pétrole bon marché.  Ouais, l'amour ! La bandaison papa ! La pendaison, l'amour de l'or, le veau d'or, le veau c'est qui demande mon petit neveu… Tiens-toi tranquille répond sa mère qui le lave amoureusement avant de l'envoyer amoureusement se faire socialiser dans une école à mixité publique amoureusement concoctée par des gestionnaires.

 Ah oui, des tortionnaires, oui, mais c'est par amour n'est-ce pas … amour, aine, hamour haine .. Rien à voir avec les grèviste économique ou ceux de la faim, quelle fin papa ? Celle de ta civilisation ?

La carottes bios ? Le céléri rave ? Le ventre des femmes comme les écrans : plats !

 

(Hamoureusement pastiché d'un copain blazé, ce poème d'amour en prose vous est offert par Céline qui prend son sort en main, ce con d'Henri n'ayant même pas pensé à mettre les piles du vibro en charge !)

06:00 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2008

Tiens, je l'avais déjà dit ...

Les médias nous entretiennent quotidiennement de la• crise et de ses problèmes. En quelques années, la crise conjoncturelle est devenue structurelle. Les années 60 nous ont apporté la grande mode de l’égalité sociale, l’égalité des chances. La contestation de mai 68 nous a amené des inscriptions en masse aux études supérieures.
La décennie est révolue et devenue le rêve d’une situation dont chacun voit bien qu’elle ne renaîtra plus.

 

(Black belt – Petite Détente n°20 – Cdécriture 035 juillet 1979)

http://xianhenri.be/Politik/economy.html

 

06:15 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/10/2008

Le veau d'or

L’idée de Dieu implique l’abdication de la raison et de la justice humaines, elle est la négation la plus décisive de l’humaine liberté et aboutit nécessairement à l’esclavage des hommes, tant en théorie qu’en pratique.

des idées chimériques ?

http://xianhenri.be/Politik/bandeauaccueil.html

05:30 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/10/2008

Secheresse vaginale ?

http://xianhenri.be/Fem/beauty/produits.htm

05:30 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/10/2008

Céline et Henri

Le retour ?

 

Ici ?

 

et là ?   dans Henri blog mais aussi dans le labyrinthe étonnant : http://xianhenri.be

 

06:15 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/10/2008

Crise ?

Roumains ? Gitans ? Huissiers ?

Cré miard di djû, sont partis avec mon frigo !

frigo

06:46 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/10/2008

Armand

 

Nu devant la fenêtre grand’ouverte – peut-être pour stimuler ses neurones, peut-être parce que réfléchir provoque une certaine sudation, Armand Tortelloni, le nouveau directeur général de Tractaf pense à sa prise de fonction, toute proche : Fini de rigoler, voici qu’il va diriger une entreprise. Son rôle n’est pas de " travailler ", mais de pousser à la réalisation du chiffre d’affaires souhaité par le conseil d’administration. Le voici désormais dans la catégorie des décideurs, dans les hautes sphères complexes du management qui n’est qu’un terme du vieux françois pour dire qu’il faut ménager sa monture si l’on veut aller loin.

http://xianhenri.be/Ecritures/feuilleton/453 Tractaf Armand.htm

06:30 Écrit par Xian dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |