14/03/2008

Gudrun

 

Troisième gauche, au 293 habite Gudrun, c'est la fille d'un (ex)-militaire allemand, elle a un petit ami qui vient squatter régulièrement chez elle, il y laisse un fourbi, un barda, invraisemblable. C'est un de ces collectionneur qui ne semble avoir d'autre passion que ses collections hormis, momentanément, Marcel Modeste, c'est son nom, il ne l'aime pas, il pense que c'est moche de s'appeler Marcel et plus encore Modeste, Modes est son prénom, moi, je trouve que cela lui va, il est un peu effacé, il aime faire des maquettes de bateaux, les collectionner ; les dessiner aussi, de grands bateaux à voiles, très élancés, aériens, des oiseaux, des envols de focs et de perroquets, des rêves de vent, des serments de liberté, de rectitude et d'évidence. Et il est heureux, cela semble parfaitement convenir à Gudrun, quelquefois même, il se met à penser qu'elle aurait pu être un amiral de la Werhmacht, enfin, de leur Navy, oui, la marine quoi. Il la voit bien au volant d'un torpilleur ou quelque chose de ce genre.

Moi pas.

Je la regarde souvent, elle marche nue dans son appartement, fenêtres grandes ouvertes, c'est vrai, cela fait très militaire, discipline spartiate et tout. Elle a le corps souple, la démarche féline, sa féminité ne se remarque pas à son sexe qui est très caché mais par l'ombre de petits seins à peine émergés.

 

D'après les ragots, elle serait secrétaire de direction dans une petite société depuis deux ans. Une de ces amies disait l'autre jour chez la boulangère :

 

- Gudrun a un patron formidable.

 

Je le connais, je ne sais pas s'il est formidable, mais physiquement, il ne gagnerait pas le concours de Monsieur Univers, il se fait un bide, porte cent dix kilos sans chaussures et a le crâne dégarni. C'est vrai que je lui crois un grand sens de l'humour et surtout une propension à s'en foutre de tout, il a annoncé qu'il prenait sa retraite à la fin de l'année.

 

Lui aussi a un air d'ancien militaire, je fantasme sur la légion ou quoi ? Je vois Gudrun et je pense petit ami effacé, mais genre caporal doigt sur la couture du pantalon, tonton ou grand'pa colonel et elle genre Sigourney Weaver qui porterait bien la casquette del la Royale, c'est vrai...

 

C'est fou ce à quoi on pense, quel âge a-t-elle ? Comment vit-elle le temps qui passe ? Elle n'a pas eu l'air inquiète quand le concierge lui a dit qu'on avait trouvé un noyé assassiné dans le deuxième sous-sol des garages. En fait, elle n'a jamais l'air inquiète, sereine, quoi ... Je me demande ce qu'en aurait pensé Boma ?

Tout de même elle doit avoir un cadavre dans le placard, trop quiet (lire kwaïte, de l'anglais quiète), j'ai remarqué qu'une sorte de Colombo la guettait le matin quand elle part, je suis certain que c'est un flic, je les repère tous, au nez, au pif, à l'œil, je les sens, les flics, ils puent.

D'ailleurs, depuis quelque temps, je trouve qu'il y en a un peu trop dans le paysage. Au-dessus de chez Canapé 2000, l'appartement était inoccupé, j'ai constaté que des gaillards de type « j'ai vu le dernier film du FBI » était venu s'y loger, je vois bien qu'ils ont une grosse lunette, je parie même que c'est une Asahi 7500.

(ex CD293 à gauche sur cour - bientôt en pdf !) ( autres extraits et histoires d'Henri : chez Xian )

04:15 Écrit par Xian dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.