28/08/2006

Patience

Bien entendu, Henri ne peut faire plus que l’ensemble des paysans réunis à l’Onu. Rien de plus n’est ce pas que regarder bouillir le Sud.

 

Même la poste fonctionne mal, tout devient pluvieux.

 

Pas de réponses aux questions mais les listes des scénarii de Henri et autres fariboles dès le premier lundi de septembre avec une liaison en direct (grâce à Bill Gates).

06:26 Écrit par Xian dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/08/2006

Chanson

Notre vie est un voyage

Dans l'hiver et dans la nuit,

Nous cherchons notre passage

Dans le Ciel où rien ne luit.

         Chanson des Gardes Suisses

                1793

 

10:43 Écrit par Xian dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/08/2006

Aux avant-postes du retour ...

En direct du SUD ...

 

Alors que l’autoroute des vacances reliant Tyr à Haïfa est encombrée, les héros des aventures inénarrables de Henri dans le Sud se posent la question ...

 

 

 (ici une image secrète que seuls les abonnés du samedi ont reçue)

 

 

C’est le Sud, mais cela aurait pu être le Nord, la différence aujourd’hui n’est perceptible que par l’uniforme des gardes-chiourmes et les lunettes (ou la barbe) du président élu démocratiquement. Ne l’ont-ils pas tous été, Hitler, Rabbin, Mitterand, Maertens et autres Olof Palm. Le message multimassetonmédia est universel et baigné dans l’huile de colza plus écologique que le pétrole dans sa consumation sans effet de sersmoifort dans tes bras.

Boulevard de la mer, debout ou assis, à l’heure de l’apéro, le soma est en distribution libre dans la petite lucarne offrant à chacun de se reposer l’esprit, définitivement, sur une étagère tournante et orientable, un coup à gauche, un coup à droite ... 

Henri était-il (réellement) en vacances ? Mais qu’est-ce donc que « les vacances » dont nous abreuve cette présentatrice au décolleté de jeune enfant du couvent des oiseaux ou ce noir élégant, tous deux imposés par la parité, ah ! la parité, cela aussi, il faudra que Henri s’explique ...

Chaussé d'une paire de slippers en caoutchouc mousse que l’on nomme désormais tongs depuis que l’on s’est aperçu que les Vietnamiens démocratiques s’en chaussaient, et d’un paréo usagé club  méditerranée aux couleurs sauvées par Arieldash qui garde les couleurs et chasse la saleté, Henri se serait-il ingénieusement fondu parmi les Français (de souche) qui ne partent pas en vacances. Alors, il serait resté dans le Nord, demandent les pipelettes qui savent bien que les vacances, c’est toujours dans le Sud ?

Répondra-t-il à la question dès la semaine prochaine ou faudra-t-il attendre encore une fois que les élections passent pour voir le grand changement, le chambardement, la liberté de la presse et celle de manger des carambar avec leur emballage ?

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) déclare, péremptoirement, « On appelle vacances les voyages d'agrément d'au moins quatre nuits hors du domicile. »

 

Julie la rousse, sœur d’Emmanuelle déclare non moins vigoureusement : du latin vacare, être vacant, intervalle du repos accordé à des élèves, à des employés, à des étudiants.

 

Tout reste donc affaire de mots et de manière de les lire, d’images et de manière de croire que ce que l’on voit est la stricte vérité, voire la vérité double (une paire gratuite chez Affelattoll) ...

07:15 Écrit par Xian dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vacances beyrouth |  Facebook |

17/08/2006

Message du Quebec

Terrible ce que je lis dans la presse. Heureusement, c’est la presse du Nord. Tiens, je vous en fais part :

« Montréal, 27 juin 2006.

Une étude rendue publique aujourd’hui démontre qu’un retour à l’esclavagisme serait bénéfique pour la compétitivité de la province entière, tout en assurant un essor économique sans précédent et de meilleures conditions de travail pour les travailleurs du bas de l’échelle.»

Dans le Sud tout va bien, pour le moment, à Marseille, les éboueurs travaillent sous contrat ptdt et les policiers touchent un peu plus que le smig. Il paraît que Henri a appelé ma voisine hier. Il ne se souvient jamais de mon numéro ! D’après elle, Henri serait encore plus au Sud que nous et le nid d’aigle dont il parlait dans une note confidentielle inédite ne concernait pas le parti nazi qui aurait-il dit « n’est pas prêt à renaître ».

(Sylvette)

15:19 Écrit par Xian dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/08/2006

Bon sang mais c'est bien Sud ...

En attendant le retour de Henri, je range quelques papiers qui traînent. Vraiment, on ne peut pas dire que Henri est un sans-papier. Ici, une note concernant une brocante, là un mot concernant la montagne du Kehlstein connue comme nid d'aigle (Kehlsteinhaus). Le nid d'aigle fut un cadeau offert à Adolf Hitler pour ses 50 ans. A à l'issue de la guerre, il a été laissé intact. Il est accessible par un tunnel piétonnier, puis par un ascenseur d'époque montant dans le rocher sur 135 m.

La route arrivant au début du tunnel n'est accessible qu'en bus spéciaux que l'on prend à l'Obersalzberg.

Est-ce le Sud ? Henri aurait-il quitté Beyrouth pour achever ses vacances en Bavière ?

(Sylvette)

13:05 Écrit par Xian dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/08/2006

Message du Sud

La carte postale représente une jolie vue du port.

Le texte est convivial comme tous les textes préimprimés : Baisers de Beyrouth.

 

Au verso, deux mots tous simples et forts clairs : Dans le Sud, il n’y a plus rien à bouffer.

 

Il n’y a pas de signature, mais c’est très facile de comprendre que seul Henri peut écrire des trucs comme cela...

Et pas même me demander comment je vais. Ici aussi, la bouffe, c’est curieux. Tiens, je vous dis pas de bêtises, terrible, dans la salade Hawaï au poulet, il n’y a pas que du poulet et de l’ananas. Terrible, non ?

 

Pas crédible, faites l’expérience, allez lire l’étiquette ! Sûr qu’ils ont peur que vous attrapiez la grippe aviaire, les emballeurs de produits 1 du groupe carrouf ! Du poulet, il n’y en a que 31% !

Allez, je vous lis l’étiquette :

Ingrédients : Huile de soja,eau, sucre,vinaigre,jaune d’œuf, amidon modifié de maïs, sel, graine de moutarde, farine de graines de guar, gomme xanthane, poulet (31%), concentré de tomates, conservateur E202, conservateur E211,ananas (7,5%), pêche, poire, sorbate de potassium,benzoate de sodium, œufs, soja.

 

J’ai eu l’appétit un peu coupé, surtout en lisant par-dessous que 100 g contenaient 852,9kJ, ce qui veut tout dire et que cette mixture est fabriquée dans un atelier où l’on traite aussi des gluten, du lait, des crustacés, de la moutarde, du sulfite et du céleri.

 

J’ai poussé tout au vide-ordure avant de me souvenir que l’on ne pouvait plus l’utiliser et je me suis sentie une consommatrice informée moderne faisant attention à sa ligne.

 

J’ai donc répondu à Henri, une carte postale de Marseille (La gare Saint Charles) avec un gros bisou.

(Sylvette)

09:21 Écrit par Xian dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/08/2006

Bonjour

Je suis rentrée de puis une semaine, j'essaye de mettre de l'odre dans le bazar, je n'ai pas de nouvelles de Henri, on me dit qu'il est dans le Sud, et vous ?

Pas de nouvelles ! terrible, non ?

(Sylvette)